Une Chronique de Michel Baqué. Photo de Michel Baqué

Peintre et photographe de talent, avec son nouveau roman on pourrait classer Jean-Louis Martinez dans la catégorie " historien-romancier ", une catégorie d'art littéraire difficile et bien particulière dont l'auteur a sû maîtriser les aléas et les pièges...

P1110661

A 75 ans, cet ancien cadre financier pratique la culture sous toutes les formes d'art : Talentueux peintre amateur, photographe, complètent son talent d'écrivain. Son dernier livre " Au coeur d'Alger, Capitale de la France Libre " nous démontre qu'il en a du talent ce " petit piéds-noirs "qui a su nous captiver par un roman historique, d'après des chroniques écrites par son père, et qui en a fait un récit dont les détails ne cessent de susciter l'attention.

Jean-Louis Martinez, au gré des pages nous guide dans ce  qui était un département qui faisait partie de la France depuis 1830, où les français s'étaient investis pour mettre en place des hôpitaux, développer l'agriculture, construire des écoles, des barrages, des routes. Son roman retrace des évènements surprenants qui se sont déroulés entre 1943 et 1946. Pour cela, Jean-Louis Martinez s'est aidé d'un nombre impressionnant de chroniques, articles de presse, photos, qui avaient été chronologiquement classés, répertoriés par son père, Pierre Martinez, mettant en lumière des faits politico- militaires pour une part, mais aussi qui retraçaient la vie des familles de deux communautés de deux mondes bien différents, un d'Orient, l'autre d'Occident, vivant côte à côte  en bonne harmonie.

A la lecture de ce roman,témoignage, le lecteur sera transporté d'Alger à Marengo, et de Sétif à Guelma, et il retrouvera aussi trace d'un séjour sans gloire du Général de Gaulle arrivé en 1943 pour quelques mois. Si il ne connaissait pas encore les grands moments qui ont fait vaciller ce pays, dans ce roman, le lecteur sera guidé par différentes informations qui suivent une progression logique dans des paragraphes homogènes.

Aux récits oraux qui forment l'essentiel de son ouvrage, jean-Louis Martinez ajoute des souvenirs personnels,et des chroniques historiques et évocatrices conservées par son père pour en faire un roman imprégné d'amour et d'humour qui embarque le lecteur dans les méandres d'une partie méconnue de l'histoire de la France.

Vous pourrez rencontrer Jean-Louis Martinez qui participera à l'exposition de peintures  " Au tour de Villeneuve ", du 10 au 25 janvier, vernissage le vendredi 11 janvier à 18 heures. au centre culturel Bérenger de Frédol.

= Au coeur d'Alger, Capitale de la France libre = 270 pages = Editions Plume de Soi.