Un article de Michel Baqué et Aldo Creveli;...... Photos et archives du blog Littoral Presse

Ce Monsieur à l'air tranquille, assis sous la pluie, sans parapluie,coiffé de sa casquette de militaire marin avait tenu comme tous les ans à participer à la commémoration de la reddition de l'armée allemande du 8 mai 1945 sur la place des héros de Villeneuve les Maguelone. Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, il s'appelle Roger Émilien Nouzarède et il est né le 19 juin 1929 à Villemomble, dans le désormais connu 9/3

P1110916

 Côté associatif auprès des anciens combattants, il est le secrétaire de l'association des anciens combattants de Villeneuve depuis 1989. Il est encore le président départemental des associations de marins anciens combattants de l'Hérault depuis 1993 et délégués régional du Languedoc-Roussillon de la FAMMAC (fédération des associations de marins et marins anciens combattants) depuis le 27 février 2000.

Indochine

 

Flotille amphibie en Indochine

Si il n'a pas participé à la guerre 39 45, il s'est engagé volontaire en 1946 pour participer à la guerre d'Indochine et participera à diverses opérations maritimes, en débutant sur le porte-avions « Béarn », le navire atelier « Jules Verne », le bâtiment de ligne « Richelieu », la base aéronavale « Cuers Pierrefeu ». Entre les campagnes de guerre et de paix, Roger Nouzarède totaliserait plus de huit ans de séjour en Indochine et au Cambodge, avec la division navale d'Extrême-Orient, la flottille amphibie Indochine sud et la mission militaire française au Cambodge. Il terminera cette première vie de militaire en 1962 avec de nombreuses décorations et distinctions honorifiques (croix du combattant volontaire barrette Indochine, croix du combattant, médaille de reconnaissance de la nation agrafe Indochine, médaille coloniale, médaille d'outre-mer avec agrafes Extrême-Orient, médaille commémorative campagne d'Indochine, titre de reconnaissance de la nation auxquels s'ajoute divers témoignages de satisfaction pour celui qui terminera sa carrière militaire avec le grade de second maître, qui.est le premier grade du corps des officiers mariniers de la Marine nationale française.

Retour d'Indochine à 33 ans, notre marin entamera une carrière administrative à la préfecture de police de Paris, assurant en qualité de brigadier chef d'état-major les responsabilités du service de renseignements du 12e arrondissement de Paris. Accrédité de nombreuses lettres de félicitations, par le préfet de police ou le directeur général de la police sécurité publique, il terminera sa carrière administrative le 19 juin 1985.

La vie continuera pour notre ancien combattant dans le bénévolat à divers titres. Titulaire du diplôme d'honneur de l'orphelinat mutualiste de la police nationale, il présidera aussi un groupe d'études sociales et culturelles dans le 12e arrondissement de Paris, il est également lauréat de la société d'encouragement au bien et recevra la médaille de bronze en 1996 et la médailles de vermeil en 1999.

Jeune retraité il s'installera en 1986 à Villeneuve les Maguelone. Il deviendra alors secrétaire de l'association des anciens combattants de Villeneuve, en 1989, et, la même année le maire Gérard Bouisson le choisira sur sa liste en tant que conseiller municipal. En 1995 et deviendra maire-adjoint, délégué à la sécurité, et sera le créateur de la police municipale à Villeneuve

Nouzarède FAMMAC

CCI120520192

 

En 2001 Roger Nouzarède quittera son poste d'adjoint pour continuer à participer activement dans le monde associatif, à la transmission du devoir de mémoire. Il est en outre fondateur de la magnifique stèle du port de Carnon élevée à la mémoire des 1297 marins morts à Mers el-Kébir, en 1940.

Depuis le 7 mai 2007, le président de la république française a nommé Roger Nouzarède « Chevalier dans l'ordre national du Mérite ».

En 2004, le 28 février, il fut invité par le secrétaire d'Etat de la marine pour ranimer la célèbre flamme de l'Arc de Triomphe à Paris

 

CCF12052019

CCI12052019