Article et photos de Michel Baqué.   ( Ce n'est pas parce que l'on est apolitique que l'on n'informe pas sur les débats ou réunions )

 

Frédéric Bort 002

François Delacroix ancien directeur du cabinet de Georges Frêche fera l'éloge du candidat Indépendant Frédéric Bort

 

Vendredi dernier, Frédéric Bort, candidat aux élections législatives pour la première circonscription, a animé une réunion d'information au centre culturel Bérenger de Frédol.

Frédéric Bort, ancien secrétaire de direction de Georges Frêche) a déclaré se présenter en Indépendant, en soutien affectif au gouvernement d'union nationale, en gardant sa préférence pour les partis de gauche. Le candidat se présente pour la première circonscription de Montpellier. On retiendra divers passages intéressants de son discours:

« En quittant le côté politique j'ai repris une activité indépendante de viticulteur, ce qui m'a permis de bien comprendre les problèmes humains liés à l'agriculture et à la viticulture. Les Français ont envie d'un coup de balai dans la politique et pour cela il faut changer les têtes ».

Il faut laisser aux gens la liberté de parole, ce qui compte c'est d'être loyal, le candidat se présente pour devenir un député libre indépendant de la politique, déclare-t-il. « Je ne me trouverais pas en contradiction avec ce que j'aurais dit, cette circonscription mérite un homme de qualité et je mets ma vie au service de ma circonscription ».

 Le candidat était accompagné de François Delacroix, ancien directeur de cabinet de Georges Frêche pour la région qui prendra quelques instants la parole « Frédéric Bort a toujours fait montre de fidélité à Georges Frêche, il sait privilégier l'intérêt général. Il a le respect de la parole donnée ». Reprenant les propos de François Delacroix, Noël Ségura, maire de Villeneuve déclarera qu'il n'est pas la pour prendre position mais écouter les propositions, ajoutant que les affaires qui concernent la gestion de Villeneuve, regardent uniquement la municipalité de Villeneuve.

Frédéric Bort 003

Fredéric Bort, qui déclare craindre un déclassement de Montpellier ne ménagera pas les députés sortants, ni surtout Philippe Saurel qu'il égratignera copieusement sur de nombreux points, dont par exemple le déclassement de la capitale régionale, un problème de T. G. V. qui au lieu de desservir Perpignan et la Catalogne, a été prévu pour le trajet de Toulouse, les effets parfois pervers de la loi littorale, l'abandon des fins de lignes de tramway, etc. etc.

Il faut que Montpellier soit une exception sur le plan national alors qu'elle semble atteinte d'une contagion de la médiocrité, déclarera Frédéric Bort qui souhaite un retour à la prospérité, et regrettera le comportement de Philippe Saurel pour sa prise de position concernant les élections législatives. Le candidat a ensuite remercié le public pour sa présence en cette première réunion concernant les élections législatives de 2017.