Article participatif de l'Association " Villeneuve Gardiole ". Mise en page : Michel Baqué

plage de V L M

Bonsoir,

Ci dessous l'article dont nous avons demandé la publication dans la presse.
Suite au dépôt de nos 2 recours, nous serons reçus en audience au tribunal administratif de MONTPELLIER mercredi 27 décembre 2016.

Plus que jamais nous comptons sur votre soutien moral et financier.

Cordialement.
Jean-Paul AUBERT.

 Le 18 Juin 2015, le Tribunal de Montpellier annulait le Plan Local d’Urbanisme dans le Secteur Sud Arnel (9,5 ha) à Villeneuve lès Maguelone, considérant que le projet méconnaissait les dispositions de la loi Littoral dans ces espaces proches du rivage, donnant raison à une poignée de citoyens et à l’association pour la défense de l’environnement Maguelone Gardiole: l’urbanisation doit y être limitée et justifiée.

 La Métropole et la commune de Villeneuve ont fait appel de ce jugement.

 Ce 24 Novembre 2016, le Tribunal de Marseille a rejeté cet appel et confirmé la décision du Tribunal de Montpellier: l’urbanisation de ce secteur proche de zones naturelles vierges et ne présentant aucun relief, doit être limitée et justifiée.

 En parallèle, la Commune de Villeneuve a imaginé contourner l’annulation de ce secteur en engageant une procédure de mise en compatibilité du PLU avec une déclaration de « projet d’intérêt général, Parc Monteillet (3,3 ha)», lotissement du promoteur GGL Aménagement.

 A l’issue de l’enquête publique qui s’est déroulée du 24 août au 23 septembre, le commissaire enquêteur a émis 2 avis favorables dont un assorti d’une réserve de taille: «dans l’attente d’une révision du SCOT ,qui devra fixer une limite certaine à urbanisation du Sud de la commune et dans l’attente de la décision de l’appel de Marseille, ce projet devra clairement marquer la fin de l’urbanisation de ce secteur».

 Sans attendre cette décision, le conseil municipal de la commune et le conseil de la Métropole ont délibéré et voté la reprise des travaux !

 A ce jour, nous avons donc déposé 2 nouveaux recours afin de faire annuler ces délibérations entachées d’illégalité, faire suspendre les travaux qui ont repris et contester sur le fond ce projet de lotissement privé du Promoteur GGL.

 Pourquoi la Métropole soutient-elle de tels projets ? Quel intérêt d’urbaniser dans des espaces fragiles protégés par une loi qui ne cessera de se durcir vu la gravité des problèmes environnementaux ?

Pourtant d’énormes questions environnementales se posent dans une agglomération comme Montpellier Méditerranée Métropole qui ne cesse de s’étendre : en effet la métropole pousse nos "maires bâtisseurs" à urbaniser à un rythme effréné (2,5% de croissance) les villes périurbaines, même celles qui ne sont pas prêtes à recevoir cet afflux. Ce qui induit, plus de voitures, plus de pollution, de gagner sur les espaces littoraux au détriment de la nature et de l'environnement.

Littoral


La priorité devrait être donnée autour des axes ou les transports collectifs non polluants sont adaptés, clairement identifiés dans le Plan de Déplacement Urbain.

Merci à " La gazette " de diffuser ces informations auxquelles peu de Villeneuvois ont accès, les élus se gardant bien d’aborder le sujet de la loi Littoral, le Maire ayant d’autre part déclaré les adhérents de l’association Maguelone Gardiole «personæ non gratæ».

Jean-Paul Aubert

Indépendant politiquement, Le Blog de Michel Baqué " LITTORAL PRESSE " est à la disposition de tous ( associations, particuliers, collectifs ) pour donner toutes informations concernant la commune, après approbation du webmaster médiateur.