Enquête de Txomin Hirigoyen et Michel Baqué

290px-Saffran_crocus_sativus_moist [1600x1200]

Contre vents et marées, au sein de difficultés de compréhension sur une politique foncière dont nous ne ferons ni avis ni jugement, dans la verdure du jardin de son Mazet, presque isolé, proche du chemin des Moures, nous avons rencontré un homme heureux, Jean-Claude Chatelat.

Pour ce jeune retraité presque septuagénaire, le bonheur se résume simplement dans l'amour de la nature, et dans la culture bien particulière de son jardin, qui semble-t-il à première vue, ne ressemble à aucun autre. On y ressent de la compétence et de la passion pour les plantes, les fleurs et la science de l'apiculture.

En ce mois d'octobre, c'est la production de safran qui mobilise toutes les pensées de ce spécialiste d'une des meilleures épices du monde. Cet or rouge était déjà employé il y a plus de 3000 ans en médecine chinoise et les vertus au sujet de ce pistil ne manquent pas... il serait bon pour la mémoire, la digestion, le cholestérol, et certains disent même aphrodisiaque. Un frein toutefois : son prix ! 1 g coûterait 30 € et, maître de la difficulté, Jean-Claude Chatelat sait très bien qu'il faudrait 150 fleurs pour obtenir 5 g de pistil frais... auquel le séchage lui enlèvera 80 % de sa masse, alors un rapide calcul laisse entrevoir qu'il faudrait plus de 150 000 fleurs pour un kilo de safran, mais là n'est pas le projet de notre jardinier.

Ainsi, pour le plaisir de la découverte et de la curiosité, et peut-être aussi pour son amour dans la difficulté de la culture et du jardinage un peu particulier, Jean-Claude cultive le fameux Crocus Sativus, celui qui fleurit en automne. la fleur ne restera ouverte en offrant son pistil que durant environ cinq jours. Le sol de son jardin semble convenir parfaitement à cette culture dont les bulbes resteront en place durant près de cinq ans de durée de vie.

Safran 002 [1600x1200]

Safran 001 [1600x1200]

CrocusSativusCLMP

Une passion qui nécessite de la patience et de la dextérité, puisque, un bulbe ne donnera qu'une fleur la première année si les conditions météo sont bonnes.

Donc actuellement Jean-Claude Chatelat récolte les fleurs dont il émonde les trois stigmates d'un pistil... un travail ou la patience est de mise, il fait ensuite sécher les pistils, puis lorsqu'il en juge le moment arrivé, il conserve sa récolte dans de petites fioles dans lesquelles se développera l'arôme, et ce, durant une année, voilà donc une passion qui nécessite une grande patience. Mais notre homme, est un passionné de cuisine et gastronomie méditerranéenne, un véritable épicurien, et l'on comprend mieux alors son engouement pour les cultures bien particulières tel le safran, le gingembre, les avocats et autres légumes, fruits ou plantes aromatiques qualifiés « d'oubliés ».

Safran 006 [1600x1200]

Safran 004 [1600x1200]

Safran 005 [1600x1200]

Cerise sur le gâteau, notre homme totalise plus de 50 ans de pratique de l'apiculture, ces 50 années de compétences bien particulières qui demandent des années de recherches et d'observations seront le thème d'un prochain article.